Image

Haïti aujourd’hui : Réforme administrative ou réforme de l’État et décentralisation des pouvoirs de décision

Écrit par Tony Cantave

Considérant la problématique de la décentralisation, la Constitution de 1987 a opté pour l’implantation d’un État unitaire décentralisé, axé sur l’existence de trois collectivités territoriales : la section communale, la commune et le département. Bien conçue par les pouvoirs publics et prise en charge par une équipe dirigeante soucieuse du bien-être collectif, la décentralisation fournit des leviers salutaires pour le rétablissement de l’autorité de l’État et pour engager la nation dans la voie du développement intégral et durable, en passant par le recouvrement de la souveraineté nationale. À cette fin, l’État stratège devra être le lieu et l’instrument privilégié pour la mise en œuvre de la nouvelle philosophie de l’action gouvernementale.

 

Daprezavwa zafè desantralizasyon sa a se yon aritmetik pwoblèm peyi a dwe rezoud, Konstitisyon 1987 la chwazi pou plante yon leta ankè men ki desantralize an timiyèt, kote gouvènman santral la oblije separe pouvwa avèk twa kolektivite teritoryal peyi a: Seksyon Kominal, Komin, ak Depatman. Fini otorite responsab opouvwa yo fin mete politik desantralizasyon sa a sou pye epitou yo rive lage li anba sèvo ak ponyèt yon ekip dirijan ki vize enterè peyi a kòm bi, separasyon pouvwa sa a pral tounen levye ki dwe rebay leta otorite li bezwen pou li mennen nasyon an sou chemen devlòpman entegralman byen kore, san nou pa bliye repran nou repran souverènte nasyonal nou ki nan plàn nan. Nan sans sa a, leta vin tounen yon lye epi yon zouti anba ponyèt sitwayen ki ap itilize li pou yo ka suiv filozofi tounèf k’ap fè gouvènman an mache byen an.

france-flag

voir l'article